Burn-out

LE BURN-OUT

Le burn-out c'est quoi ? / Le Mans

On pourrait presque qualifier le burn-out comme la maladie du siècle à ce point près qu’il n’est pas encore reconnu comme une maladie. En effet, dans sa déclaration du 28 mai 2019, l’OMS a déclaré que le burn-out était considéré comme un phénomène lié au travail et non  comme une maladie. Ce terme s’est complètement vulgarisé et est employé à tout-va pour exprimer un ras-le-bol au travail. Depuis deux décennies, le terme a connu une telle diffusion, si bien que  de nombreuses personnes, qui sont épuisées par leur travail, pensent être en état de “burn-out”.

Mais qu’est-ce que ça signifie exactement faire un  “burn-out” ?

Le burn-out est un terme anglais, qui renvoie au syndrome d’épuisement professionnel. Il se déclenche en réponse à un stress émotionnel chronique et répétitif. Ainsi, il peut affecter tous les travailleurs, peu importe la catégorie socio-professionnelle. Cependant, il est davantage présent dans les métiers où l’aspect relationnel prime et où les responsabilités sont importantes.

De plus, on peut parler de “bore-out” quand la personne s’ennuie profondément dans son travail. Dans ce cas, l’épuisement professionnel résulte de son manque d’activité ou de l’attribution de tâches ennuyantes. Les personnes qui se retrouvent dans cette situation mettent en place des stratégies de “faire semblant” pour dissimuler leur honte d’être payées à ne rien faire. 

On utilisera le terme “burn-in” Ou “présentéisme” pour parler d’une présence abusive sur son lieu de travail. Malgré les problèmes de santé, la personne est physiquement présente mais elle est démotivée, fatiguée et peu productive.

Les trois grandes phases du burn-out / Le Mans

Le burn-out est à bien différencier de la dépression et se distingue par le passage de trois grandes phases.

1) L’épuisement émotionnel

À ce stade, la personne ressent de la fatigue physique et psychique. Elle tente de garder la tête haute mais son travail la fatigue de plus en plus, elle se sent vidée émotionnellement, elle a des difficultés à faire preuve d’empathie et pique parfois des crises de colère du fait d’une forte irritabilité. On l’appelle aussi le syndrome John Wayne car, tel un cow-boy solitaire, la personne est marquée par une certaine froideur et une distanciation à l’autre. En effet, elle nie tous les problèmes alors que les balles et les flèches fusent de tous les côtés.

2) La déshumanisation

Ce stade est marqué par une la mise de côté des émotions. Les autres sont alors considérés comme des objets. Pour les soignants, cela va pouvoir donner lieu à de la maltraitance et pour les cadres, les subordonnés pourront être assimilés à de simples outils. Ce stade est également marqué par du cynisme (mépris effronté des convenances et des opinions) ainsi qu’une forme d’humour noir qui devient de plus en plus présent lors des échanges avec les collègues ou les proches.

Au départ, la personne était très impliquée et hyper-motivée mais elle glisse petit à petit vers un look “déshumanisé”.

3) Le sentiment d’échec professionnel

C’est le dernier stade où il est déjà trop tard pour tirer la sonnette d’alarme. Quand vient le sentiment d’échec professionnel, la personne est dite en état de “burn-out”.  La personne ne se sent plus capable de faire correctement son travail. Elle ne se sent plus à la hauteur, se dévalorise, se démotive et ressent parfois un sentiment de culpabilité. Elle cherche à fuir son travail (absentéisme), va être ralenti et inefficace malgré les heures supplémentaires (présentéisme) et va penser à changer de travail.

La prise en charge du burn-out / Le Mans

En premier lieu, il sera fait un diagnostic pour identifier le stade dans lequel se trouve la personne. Pour cela, sa situation, son état physique et psychique seront discutés pour orienter la suite du travail.

La prise en charge sera alors adaptée en fonction de ce diagnostic préalable.

La personne sera ensuite accompagnée tout le long des 10 étapes traversées par une personne en état de “burn-out” à savoir :

photo d'un verre rempli d'eau qui représente la stabilité émotionnelle d'une personne en état de "burn-out"

-la communication

-l’évaluation

-l’acceptation

-le désengagement ou l’écartement

-la recherche de sens

-la redécouverte

-le réapprentissage

-la résolution

-la consolidation

-le nouveau départ

Au cours de cette prise en charge, nous travaillerons sur différents points tels que votre profil de personnalité, vos critères de motivation au travail, vos valeurs, votre affirmation de soi, votre estime de soi, vos stratégies d’adaptation et de résolution de problème, votre gestion du stress….

Le programme des séances sera adapté en fonction de votre évolution, de votre situation et prendra en compte la dimension personnelle, économique, professionnelle et familiale. Tout cela dans le but de vous permettre de vous réhabiliter de manière appropriée dans la sphère professionnelle et privée.

Si vous vous reconnaissez à la lecture de ces lignes, pensez à consulter pour ne pas laisser la situation se détériorer.

Tarif : 60 euros la séance

Durée : entre 45 min et 1h

Certaines mutuelles prennent en charge quelques séances entièrement ou partiellement, renseignez-vous !

Tél : 07 81 19 01 33

Mail: moncabinetdepsy@gmail.com

fr_FRFrench